Votations du 25 novembre 2018

Dans ce contexte politique remué, n’oublions pas les enjeux majeurs discutés en vue des votations de dimanche prochain. Au niveau national, nous sommes appelés à nous prononcer sur trois objets: initiative pour l’autodétermination, la base légale pour la surveillance des assurés et l’initiative pour les vaches à cornes. Au niveau cantonal il y a deux objets: la modification de la loi sur les impôts et le crédit d’hébergement et d’encadrement des requérant-e-s d’asile mineurs non accompagnés.

Initiative pour l’autodétermination: Cette initiative que l’on retrouve sous plusieurs dénominations (contre les juges étranger, anti-droits humains, etc.) s’en prend à l’un de nos droits, celui de pouvoir recourir à la Cour européenne des droits de l’Homme. Vouloir isoler la Suisse des traités internationaux et de la Cour européenne des droits de l’Homme tiennent des réflexes isolationnistes auxquels font preuves des chefs d’Etats dont le rapport démocratique est douteux (d’où l’affiche avec Trump, Erdogan et Poutine du PS). Cette initiative menace les traités et conventions internationaux dont la Suisse bénéficie aujourd’hui. Je refuse de renoncer à un droit citoyen important et d’isoler la Suisse de l’Europe. Je vote NON à cette initiative.

Base légale pour la surveillance des assurés: La base légale proposée va beaucoup trop loin dans les droits qu’elle octroie aux caisses maladies et assurances. La vie privé est un droit qu’il faut absolument défendre. La loi donne davantage de compétence aux détectives pour réprimer la fraude aux assurances que n’en ont la police et le Service de renseignement. Pour la protection de la sphère privée, je vote NON à cette initiative.

Modification de la loi sur les impôts: En bref: moins d’impôts sur le bénéfice pour les entreprises = moins d’argent pour le Canton = coupes dans les prestations sociales (santé, formation, transports etc.). La concurrence malsaine des cantons est menée par les petits cantons avec peu d’habitants. Seulement 25% des habitants vivent dans un canton qui habite en-dessous de la moyenne des cantons Suisse à laquelle se réfère le Canton de Berne pour justifier sa baisse. NON à cette baisse d’impôt injustifiée et incohérente sur la plan internationale. Le graphique ci-dessous montre l’imposition maximale sur les bénéfices par canton par rapport au nombre de résidents par canton. Il montre aussi que la moyenne « Suisse » souvent utilisée comme référence est bien plus basse que la moyenne pondéré par rapport au poids démographique des cantons.

canton_pop_impots2

Crédit pour l’hébergement et l’encadrement des requérant-e-s d’asile mineurs non accompagnés:  Ce crédit, qui avait déjà dû être revu a la baisse à cause d’un référendum de la droite, ne convient toujours pas à l’UDC alors même que le Grand Conseil le soutenait. La Constitution suisse garanti un droit à une protection particulière pour les enfants et les jeunes (art.11 al.1 RS 101). Pour des raisons électorales sont-ils sont prêt à aller à la limite de leur humanité? Je voterai OUI à ce crédit parce qu’il est de notre devoir d’encadrer correctement les enfants et les jeunes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s