Soutien au projet populaire « pour une aide sociale efficace »

Un comité régional composé de jeunes francophones de gauche s’est formé pour faire campagne pour une aide sociale efficace. Le PSA, PSJB, Les Verts, PSR, PEV et *jpev montent au front pour défendre le projet populaire « pour une aide sociale efficace ».

Le décompte est lancé, dimanche 19 mai le canton de Berne devra décider s’il choisit la proposition de loi du Grand Conseil pour l’aide sociale ou celle du projet populaire. L’enjeu est de taille et il risque de remettre en question le système de solidarité inhérent à la Suisse pour faire des économies dont on a pas besoin.

La position du Grand Conseil est d’affirmer : « les plus pauvres de notre société sont encore trop riches» ! Ils assument sans scrupules une baisse de 8% pour tous les bénéficiaires (30% sont des enfants, 30% sont des personnes qui travaillent), de 15% pour tous les jeunes de 18-25 ans et les personnes admises à titre provisoire et de 30% pour les 18-25 ans, s’ils ne suivent pas de formation ni n’exercent d’activité lucrative ou n’ont pas les connaissances requises dans une langue officielle après 6 mois.

La position du projet populaire est de se référer aux normes de la Conférence suisse des institutions d’actions sociales (CSIAS) pour fixer le montant du forfait d’entretien. Ces normes émanent d’un compromis entre les cantons et proposent des valeurs de références permettant aux plus démunis de couvrir leurs besoins de base. Une étude indépendante a d’ailleurs montré que ces normes se situent déjà à la limite inférieure du minimum vital. Aller encore plus bas pour faire des économies sur le dos des plus faibles viole la Constitution fédérale qui qui stipule le droit à l’aide, aux soins et aux moyens indispensables à une existence digne. En plus du respect des normes CSIAS, le projet populaire propose une prise en charge plus respectueuse des personnes agées de plus de 55 ans qui se retrouvent au chômage après avoir travaillé toute leur vie et propose des mesures d’accompagnements cohérentes pour favoriser l’intégration dans le marché du travail.

Dans un pays riche comme la Suisse nous devons garantir une prise en charge digne des personnes dans le besoin. Dans le préambule de la Constitution fédérale, il est écrit : « (…) la force de la communauté se mesure au bien-être du plus faible de ses membres »

Le 19 mai, votez OUI au projet populaire et NON au projet du Grand Conseil.

Quelques articles en lien avec nos actions de campagne :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s